Anne Blacque-Bélair

Hypnothérapeute, Psychologie du Traumatisme Réassociative

La société dans laquelle nous vivons, mêlée à la complexité de l’être humain, nous amène au meilleur comme, parfois au pire !

A côté de certaines beautés que nous offre la vie, chacun de nous peut rencontrer des difficultés plus ou moins graves, parfois permanentes, parfois passagères, auxquelles nous devons faire face.

Elles peuvent être multiples : soucis au travail, surmenage à la maison, problèmes dans nos relations qu’elles soient amoureuses, familiales ou amicales, des agressions physiques, verbales, psychologiques ou encore sexuelles, des angoisses, des phobies, des traumatismes de l’enfance, des décès, un manque de confiance en soi ou encore une difficulté à s’affirmer. La liste n’est malheureusement pas exhaustive ici.

Ces difficultés concernent tous les âges : enfants, même très jeunes, adolescents, jeunes adultes, adultes et personnes plus âgées.

Y faire face et tenter de les résoudre passe parfois par l’aide d’un thérapeute qui apporte un regard extérieur mais surtout vous accompagne grâce à des techniques, des outils appropriés à votre situation. Il le fait sans jamais porter de jugement et en étant le plus à l’écoute possible de vos besoins.

L’hypnose PTR (Psychothérapie du Traumatisme Réassociative) ou encore appelée l’hypnose conversationnelle stratégique, est un outil efficace pour relever ce défi, celui d’un retour au calme, à la sérénité, à l’acceptation, au bonheur !

Je dis souvent :

« Il ne faut pas être convaincu pour s’essayer à l’hypnose PTR, il faut juste être curieux et désirer un changement à nos problèmes : ce sont les résultats, après, qui vous convaincront ! »

Qui je suis ?

Psychologue clinicienne, j’exerce ma profession avec grand respect et dans le souci continuel de proposer les outils nécessaires à chaque personne qui vient me voir.

J’exerce depuis 2009.

Je suis diplômée de l’université de Liège (Ulg) et certifiée en psychothérapie intégrative à l’université de Louvain – La – Neuve (Ucl) (certificat poste universitaire).

Je me suis ensuite formée à l’Hypnose PTR auprès de Gérald Brassine à l’école IMHEB (Institut Milton H. Erickson de Belgique, www.imheb.be).

Je travaille avec les adultes mais plus spécifiquement encore avec les enfants et adolescents. Je travaille également avec les services d’aide et de protection de la jeunesse (SAJ, SPJ) où j’accompagne des enfants et adolescents en grande détresse.

Mes domaines d’intervention sont larges (angoisses, phobies, les troubles scolaires, traumatismes, trouble de l’attachement, troubles du comportement, troubles de l’humeur, gestion des émotions, estime de soi, affirmation de soi, etc) et à la fois spécifiques : les abus sexuels, les catastrophes autour de la maternité (fausses couches, avortements, bébés morts, etc).

J’ai divers cordes à mon arc dans « ma boîte à outils » que j’utilise avec et pour la personne qui consulte : des techniques comportementales et cognitives, des techniques psycho-corporelles telles que la relaxation, la pleine conscience, l’utilisation des contes thérapeutiques et évidemment, l’hypnose conversationnelle !

Les consultations en hypnose PRT :

Si nous voulons impulser un changement, je demande un engagement de trois séances au moins :

  1. une première séance d’1h30/45 à 65 euro = rencontre entre vous et moi, l’anamnèse afin de prendre connaissance de vos difficultés et bien les comprendre, établissement des attentes et des objectifs, explications sur l’hypnose PRT et, si le temps nous le permet, propositions d’exercices d’hypnose.

  2. Une seconde séance d’1h/1h15 à 55 euro = séance d’hypnose et travail sur le traumatisme ciblé.

  3. Une troisième séance d’1h/1h15 à 55 euro = retour sur les effets de la précédente séance sur vous et/ou votre quotidien, suivi d’une séance d’hypnose.

A l’issue de cet engagement de trois séances, vous décidez de la poursuite ou non de la thérapie.

« Poursuite » parce que cela vous fait du bien et que d’autres choses sont à travailler ou parce qu’il vous faut plus de séances pour régler le problème que vous rencontrez.

« Arrêt » parce que votre problème a disparu ou parce que vous ne souhaitez pas poursuivre pour vos raisons propres.

Pour aller au bout du travail, le nombre de séances est difficile à déterminer à l’avance, c’est au cas par cas (parfois 3-4 séances suffisent, parfois il en faut 8 ou 10). L’hypnose PTR reste une thérapie brève.

Remboursement ?

Possible selon les conditions de votre mutuelle. Renseignez-vous auprès de votre organisme de santé.

Je suis agréée Solidaris, ce qui vous permet d’être remboursés de 20 euro pour 8 séances par an.

Au plaisir de travailler ensemble

Anne B.B.